Aurélie 22/12/08
 

 

rayons X, atténuation : QCM d'après DTS IMRT 05

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.


.
.

 

Répondre par vrai ou faux.

On augmente la haute tension appliquée aux bornes d'un tube de Coolidge :

A- Le flux des rayons X augmente. Faux.

L'intensité parcourant le filament détermine la quantité d'électrons émis et en conséquence la quantité ( flux ) de rayons X émis.

B- Les rayons X produits sont plus pénétrants. Vrai

La haute tension entre l'anode et la cathode détermine la forme du spectre continu de freinage et en particulier l'énergie maximale des rayons X émis

C- La longueur d'onde minimum l0 des rayons émis diminue. Vrai

l0 =
hc
E
Le produit h c étant constant, si E augmente , l0 diminue.

D- la longueur d'onde lmax( correspondant au maximum d'intensité ) diminue. Vrai.

Les photons les plus nombreux ont une longueur d'onde lmax =1,5 l0 ; or l0 diminue, donc lmax diminue.


Dans l'interaction rayons X / matière par effet photoélectrique :

A- il y a absorption totale du photon incident. Faux.

Le photon incident est absorbé, le supplément d'énergie est emporté par l'électron arraché.

B- le rayonnement de fluorescence émis dépend de la nature de la cible. Vrai.

C- Il peut y avoir émission d'un électron Auger. Vrai.

D- l'énergie du photon incident doit être supérieure mais voisine de la valeur absolue de l'énergie de liaison de l'électron concerné. Faux.

 



Dans l'interaction rayons X /matière par effet Compton :

A- toute l'énergie du photon incident peut être transmise à l'électron. Faux.

L'énergie du photon incident est transmise à l'électron et au photon diffusé.

B- le photon diffusé est toujours émis vers l'avant. Faux.

En cas de choc frontal, le photon difusé est émis vers l'arrière.

C- l'électron peut être projeté vers l'arrière. Faux.

D- l'effet Compton se produit avec des électrons fortement liés au noyau de l'atome. Faux.





Dans un tube de Coolidge la puissance totale rayonnée est :

A- proportionnelle à l'intensité du courant d'alimentation du tube. Vrai

Le flux énergétique ( ou puissance ) rayonné par le tube à rayons X fonctionnant sous une tension U traversé par un courant d'intensité I ( entre cathode et anode) et dont l'anode a pour numéro atomique Z est j = k Z I U2.

B- proportionelle au carré de la tension accélératrice. Vrai

C- indépendante de la nature de l'anticathode. Faux

D- dépend de la forme de l'anticathode. Faux.



Le rendement d'un tube de Coolidge est :

A- proportionnel au numéro atomique Z de l'anticathode. Vrai.

le rendement vaut : k Z U.

B- indépendant de la nature de la cathode. Vrai

C-proportionnel à la tension accélératrice. Vrai

D- proportionnel à l'intensité du courant d'alimentation. Faux


Le rendement d'un tube de Coolidge à anticathode de platine est 2%. Il fonctionne sous une tension U = 50 kV et un courant d'intensité I = 3 mA. La puissance totale rayonnée a pour valeur : 3W ; 3 mW ; 3 J ; 3 MeV.

Puissance consommée UI= 50 103 * 3 10-3 = 150 W.

Puissance rayonne : 0,02*150 = 3 W.





La CDA du plomb pour des rayons X de 100 keV est de 0,14 mm. Le coefficient d'atténuation linéique a pour valeur : 4,95 mm-1 ; 49,5 mm-1 ; 4,95 103 m-1 ; 4,95 m-1.

m CDA = ln 2 ; m = ln2 / CDA = ln2 / 0,14 =4,95 mm-1.

Quelle est l'apaisseur de plomb qui réduit le flux de ce rayonnement au 1/1000 ème de sa valeur ?

1,4 10-3 m ; 140 mm ; 1,4 mm ; 1,4 dm.

m x = ln 1000 ; x = ln 1000 /m = ln 1000 / 4,95 =1,39 mm = 1,39 10-3 m.


Un tube de Coolidge à anode de platine est alimenté sous U= 100 kV et 100 mA.

Quelle est l'énergie des photons X les plus pénétrants ?

100 kJ ; 1,6 10-14 eV ; 100 keV ; 1,6 10-14 J.

E = eU = 100 keV = 100 000*1,6 10-19 J =1,6 10-14 J.

Quelle est la longueur d'onde des photons X les plus pénétrants ?

1,24 10-11 m ; 1,24 10-2 nm ; 1,24 10-8 m ; 12,4 nm.

l0 = hc/E =6,62 10-34*3 108 / 1,6 10-14 = 1,24 10-11 m = 1,24 10-2 *10-9 m =1,24 10-2 nm.



retour -menu