E3C premi�re, l'oreille et l'audition.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicit�s adapt�es � vos centres d’int�r�ts.


L’oreille est l’organe sensoriel de l’audition, dont on �tudiera tout d’abord le fonctionnement avant d’envisager la pr�vention d’un traumatisme acoustique.
Partie 1. L’oreille et son fonctionnement.
1- Compl�ter la phrase suivante par l’une des propositions parmi les quatre propos�es ci-dessous, .
Les vibrations sonores per�ues par les cils des cellules cili�es sont :
a- achemin�es au cerveau sous la forme d’ondes sonores.
b- transform�es en messages nerveux, qui sont achemin�s au cerveau. Vrai.
c- achemin�es au cerveau sous une forme mol�culaire.
d- directement analys�es au niveau de l’oreille interne, ce qui permet l’audition.
2- Expliquer par un texte et/ou un sch�ma, comment les diff�rentes parties de l’oreille permettent une r�ception et une transmission des vibrations sonores puis du message sensoriel auditif.
........................


Partie 2. La pr�vention d’un traumatisme acoustique.
Pour pr�venir le risque li� aux sur-stimulations sonores, il existe des protections auditives de nature diff�rente selon leur type d’utilisation.
On peut distinguer, par exemple, deux cat�gories de bouchons d'oreilles qui permettent de s’isoler du bruit :
- les bouchons en mousse, g�n�ralement jetables ;
- les bouchons moul�s en silicone, fabriqu�s sur mesure et n�cessitant la prise d'empreinte du conduit auditif. Ils sont lavables � l'eau et se conservent plusieurs ann�es.
3- Un musicien qui pratique r�guli�rement un instrument tel que la batterie ou la guitare �lectrique a besoin d’une att�nuation du niveau sonore. Cependant, cette att�nuation ne doit pas d�passer 25 dB afin qu’il entende suffisamment.
3-a- Indiquer pour chaque bouchon si cette condition est respect�e. Justifier.
A toutes fr�quences du domaine audible, le bouchon moul� en silicone introduit une att�nuation pratiquement constante et un peu inf�rieure � 25 dB. La condition est respect�e.
Il n'en est pas de m�me pour le bouchon en mousse. L'att�nuation est voisine de 34 dB pour des fr�quences inf�rieures � 3500 Hz et de 42 dB pour les fr�quences sup�rieures � 3500 Hz.
3-b- Indiquer si un bouchon en mousse att�nuedavantage les sons aigus ou les sons graves. Justifier.
Att�nuation des sons graves par un bouchon en mousse : 33 dB.
Att�nuation des sons aigus par un bouchon en mousse : 41 dB.
Afin de comparer la qualit� acoustique des deux types de bouchons, on a enregistr� le son �mis par une guitare, ainsi que les sons obtenus apr�s passage � travers les deux types de bouchons.

4-a- Indiquer, en justifiant, si le son �mis par la guitare est un son pur ou un son compos�.
Le spectre de ce son pr�sente  plusieurs pics. Un tel spectre, compos�s d'harmoniques, est un son compos�.
Le spectre d'un son pur est constitu� d'un seul pic.
4-b- D�terminer la fr�quence du mi4 jou� par la guitare. D�crire la d�marche employ�e.

Une exposition prolong�e � un niveau d’intensit� sonore de 85 dB est nocive pour l'oreille humaine.
5- Durant un concert de rock, un guitariste est soumis en moyenne � un niveau d’intensit� sonore de 100 dB. Il d�sire pr�server son audition tout en pr�servant une bonne qualit� sonore.
Indiquer quel type de bouchon choisir et argumenter ce choix.
Le bouchon doit cr�er une att�nuation d'au moins 100-85 = 15 dB.
Seul le bouchon moul� en silicone restitue fid�lement toutes les harmoniques du son de la guitare.




  

menu